Tout savoir du métier de soigneur animalier

Soigneur animalier est surement le métier le plus passionnant du monde pour les amoureux des bêtes. Il peut même s’avérer être une véritable vocation pour certaines personnes. Les journées d’un soigneur animalier se résument la plupart du temps à s’occuper de lions, ou encore pouponner les dauphins, amuser les singes, étudier les oiseaux, ou alors dompter les léopards et les crocodiles. Cependant, on ne peut pas occulter le revers de la médaille. Ce métier a aussi ses inconvénients et ses côtés pénibles. Vous verrez ici tout ce qu’il faut savoir là-dessus, en partant de la formation pour devenir soigneur animalier, en passant par les débouchés, jusqu’aux évolutions de carrière envisageables.

Comment devenir soigneur animalier ?

Avant de devenir soigneur animalier, il faut inexorablement adorer les animaux. Cette qualité demeure la principale condition pour exercer ce métier. Par ailleurs, une excellente qualité physique reste de rigueur, car le soigneur animalier doit parfois se soustraire à de longues journées de marche, au nettoyage quotidien des cages, à des charges plus moins lourdes selon la quantité de nourriture qu’il faut transporter pour chaque animal. Il faut également faire preuve d’une très grande motivation compte tenue de certaines taches quelque peu pénibles comme le remplacement des litières ou le ramassage des déjections, ce qui contraint à des odeurs souvent désagréables. Il faudra aussi s’armer de courage et d’un réel sans froid face à certains animaux agressifs. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Outre la nécessité de ces qualités de base, le métier passe par une formation qui peut durer plus ou moins un an. L’apprentissage se fait généralement à travers des cours en salle donnés dans des centres ou des écoles, associés à des stages pratiques en entreprise. En France, on compte aujourd’hui quatre établissements qui proposent des formations de soigneur animalier. Le centre de formation de Gramat, dans le Lot, celui de Vendôme dans le Loir-et-Cher, le centre de formation de Carquefou en Loire Atlantique, et le Lycée agricole privé Saint-André dans la Loire. L’accession à ces formations requiert parfois l’obtention du Bac, mais la plupart sont accessible dès la classe de 3ème. Un concours d’admission est souvent obligatoire pour les intégrer.soigneur animalier conseils

Les débouchés et les différentes évolutions possibles

Prendre soin des animaux reste une filière qui attire beaucoup intéressés, seulement les places vacantes sont très peu nombreuses. En effet, on ne compte environ que 5 ou 6 embauches chaque année dans le secteur. On est donc forcé de suivre des spécialisations qui aboutissent à d’autres débouchés comme des emplois de chef animalier ou responsable de zoos privés. Par ailleurs, les formations en soigneur animalier peuvent ouvrirent d’autres porte, notamment dans le domaine de l’équitation qui est secteur très actif en France. On peut ainsi exercer comme palefrenier ou éleveur dans des centres équestres. D’autres cursus peuvent être envisagés, conduisant à des métiers qui nécessitent une grande polyvalence. C’est le cas entre autres de l’assistant vétérinaire qui doit s’acquitter des taches administratives, accueillir les clients, ou encore assister le vétérinaire pour les interventions chirurgicales.

Le métier de soigneur animalier est plus un métier de passion qu’un métier pour gagner sa vie. Le salaire étant relativement bas, il n’est pas rare de voir certaines personnes abandonner en cours de formation. Il faut pourtant savoir que plusieurs évolutions sont possibles dans ce métier. Même si l’on débute par un simple poste de soigneur animalier, avec le temps et l’expérience, il est possible de devenir chef animalier ou un responsable de zoo privé. En général le travail d’un chef animalier consiste surtout à diriger une équipe de soigneur, à programmer et organiser leur travail. Il sera aussi responsable de tout ce qui est sécurité et bien-être des animaux. Le responsable de zoo quant à lui s’occupe de tout ce qui est management, marketing de l’établissement. Il devra ainsi gérer le zoo et faire en sorte que ce dernier soit toujours un endroit plaisant et attrayant.